Manu

Manuel “Manu” Simon : Le responsable  santé


J02-20Manuel Simon est infirmier de formation, il est né en 1978 à Tournai dans celui que Brel nommait le plat pays. C’est peut-être la raison qui l’anime parfois, au cours de Grandes Randonnées, à vouloir se hisser sur les pointes pour prendre du recul… Depuis toujours attiré par le voyage et la découverte d’autres cultures, la diversité de l’Humain l’a constamment intrigué, raison pour laquelle il a poursuivi son parcours scolaire par une spécialisation en Santé Mentale et Psychiatrie.

Au cours de ses projets antérieurs, cette quête philanthropique n’a pu que rencontrer celle d’un environnement meilleur. Il ne s’agit pas que de préserver la planète, il est question de respecter la vie. Du Sénégal  à Cuba, de la Réunion à la Mauritanie, de la Belgique à la Suisse, il a pu découvrir qu’une approche globale des problématiques environnementales était nécessaire. Partout, une analyse systémique se doit d’être mise en place pour éviter tout manichéisme. Sa plus belle aventure reste un Tournai-Dakar en camionnette, bien loin des allures dévastatrices des bolides de rallye. La destination fut tellement plaisante qu’il décida de s’y installer momentanément. Là-bas, il a pris de front l’impact de nos actes sur la planète et les hommes… Après 10 ans de découvertes et d’apprentissages auprès de ceux que l’on nomme encore bien injustement « fous », c’est au cours d’une expérience professionnelle dans un mouvement d’Education Populaire qu’est née la nécessité personnelle de passer à des actions collectives et surtout participatives. Les grands défis qui s’offrent à nous ne seront résolus  que par l’émancipation et l’autonomie des personnes.

Le projet « Un coup de Pagaie pour le Saint Laurent » s’inscrit en toute logique dans la continuité de cette démarche de partage, d’enrichissements réciproques et de volonté de changement… C’est une des mille et une raisons qui l’a donc poussé à rejoindre son ami Richard Mardens pour ce grand périple ! Et ce, bien au-delà du défi sportif.